Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 14:02

 

 

 

india 

 

Chers zamis des zarts,

 

Tout d'abord, un grand merci de me lire, vos vibrants

hommages me font toujours plaisir :)

 

En attendant mon dernier meuble relooké, je suis allée

faire un tour à l'expo Paris-Delhi-Bombay qui se tient

actuellement au Centre Georges Pompidou (Beaubourg

pour les intimes).


     P6010706

 

Et je ne sais pas, je m'attendais à un truc, un peu

comme l'Inde, chamarré, grouillant de monde, d'odeurs,

de sensations nouvelles multiples, un chaos de couleurs

et une cacophonie de sons.

 

J'ai donc été un peu déçue en voyant l'expo, qui n'a pas

grand chose à voir avec l'Inde réelle, ne parvient pas à

recréer l'atmosphère de là-bas qui vous prend aux tripes, 

et qui réussit même à appauvrir visuellement la valeur

esthétique de l'art indien, un des plus riches du monde

à mon avis (artistes : courez-y. Pour vous, ça sera le

paradis...ou l'enfer parce que vous ne réussirez jamais

à tout voir ni à retranscire en mots ou en photos la ri-

chesse de ce que vous y aurez vu.)

 

Il faut dire que ce n'est pas à proprement parler une expo

sur l'Inde, mais plutôt une expo qui prend cette dernière

comme prétexte, ou comme intertexte, mais c'est 

parfois assez tiré par les cheveux voire très éloigné du sujet,

quand il n'est pas carrément oublié.

 

Il y a deux types d'artistes exposés, et je dois reconnaître

que la bonne surprise c'est qu'il y en a beaucoup, des œuvres

d'artistes indiens (mes préférées) et des oeuvres d'artistes

français faisant référence à l'Inde, et à mon avis ces dernières

ont déjà moins de force. (Mais ce n'est que mon humble avis.)

 

C'est pourquoi, en justicière ès pays bafoué, j'ai voulu écrire

cet article "En défense de l'Inde", pour expliquer ce à quoi

font référence les œuvres en réalité, et montrer ce qu'il

faudrait montrer, pour vous donner envie d'y aller...

 

Je ne dis pas que l'expo n'est pas bien : je dis juste qu'elle

m'a fait l'effet d'un ersatz, d'un bonbon sans sucre au lieu

d'être un délicieux gâteau au miel, pour moi madeleine de

Proust des deux mois fantastiques que j'avais passés à ten-

ter de tout  y voir, à travers le Rajasthan, dans le Kerala, le

Tamil Nadu et pour finir à Darjeeling.

 

C'est parti : (lancement du saucissorama) :

 

I. L'œuvre :

 

P6020707

 

Un collier de fleurs, qu'on voit sur les statues des

dieux hindous dans les temples, ou lors des nom-

breux festivals ou cérémonies qui se tiennent

tous les jours en Inde, et sur les sadus.

 

L'original :

 

Evenements-3 0199

Ganesh festival, oct 2007, Udaipur, Rajasthan

 

pt9504

Marché aux fleurs, Mysore, Karnataka (sud de l'Inde)

 

Et là, les gars, je dis : pas mal. Parce que le collier de

fleurs est en réalité composé de ... lames de rasoir

teintes en rouge.


P6020708


Ce qui est vecteur d'une violence dont l'Inde

n'est certainement pas exempte; en plus ça évoque

la souffrance corporelle des fakirs : sorte de clin d'œil

aux clichés sur l'Inde, en fait. Pas mal, je vous dis.

 

Mais, dans ce cas, pourquoi ne pas aller carrément

dans le cliché? Allons-y. Et vlan, je vous mets un serpent

à lunettes. 


Evenements-3 0060

 

Evenements-3 0064

Hampi, Karnataka, oct 2007 


Autre oeuvre saisissante : celle-ci. Un paysage?

Oui mais regardez mieux : un paysage, fait d'impacts

de balles.

 

P6020709

 

P6020712

 

Assez incroyable, en fait. Quand on sait qu'elle a été

réalisée au Pakistan, on comprend mieux.

Si toutes les balles de revolvers du monde pouvaient

servir à ça, ça serait le pied ... Et c'est pas moi qui le

dit, c'est Gandhi, avec son petit rouet les amis.

 

II. L'œuvre :

 

P6020714

 

Je trouve ça pas mal du tout, parce qu'en fait c'est

un magnifique croisement entre ce qu'on trouve le plus sur

les routes en Inde : des vieilles motos (des Enfields; je fais

genre que je m'y connais) et ... des vaches sacrées. Les

deux ensemble ne faisant pas toujours bon ménage, d'ailleurs, 

moi j'avais failli avoir un accident de vache, une fois. Si, si !

 

L'original :

 

Evenements-3 0677

Vache sacrée, Jaïpur, Rajasthan.

 

Par contre, ça doit pas être facile de trouver une roue de

rechange. Je dis ça, je dis rien. Mais en tous cas le guidon

est sympa.

 

Autre œuvre incroyable :

 

III. L'œuvre :

 

P6020721

 

Réalisée par une artiste indienne, ça

m'a beaucoup plu : c'est fait à partir de matériaux de

récupération, et ça représente un des bidonvilles de

Bombay, sorte de ville dans la ville, reproduisant

à taille réduite les bâtiments et le "mobilier urbain"

(huhu), genre les feux rouges, les échoppes, etc.

Un travail colossal, à regarder à la verticale, évocation 

stylisée de la colonisation rampante horizontale de l'es-

pace par les bidonvilles autour de Bombay, toujours plus

grands, toujours plus nombreux, toujours plus peuplés

et toujours plus denses, chaque centimètre d'espace

étant occupé.


P6020715

 

L'œuvre rend très bien compte de ce manque d'espace,

de cet entassement et de cette profusion, propres à l'Inde.

 

Je me souviens en arrivant à Bombay en bus "sleeper"

(genre à deux étages avec des couchettes), il s'était

passé quasiment une demie-heure entre le moment où

le véhicule arrivait techniquement à Bombay, et le

moment où on s'était retrouvés dans le centre, à la gare.

Le temps de traverser les bidonvilles. Ces images

défilant à toute vitesse resteront gravées dans ma mé-

moire. Bombay est pourtant si belle ! C'est la ville de

tous les contrastes. Le faste et l'extrême pauvreté s'y

côtoient sans cesse.

 

L'original : 

 

bombay slums

Source : Internet

Dharavimumbay

 

IV. L'œuvre :

 

Ah ! On arrive aux tableaux de Pierre et Gilles.

Inspirés de l'imagerie traditionnelle de l'Inde, ils 

sont hauts en couleur et mes œuvres préférées,

mais selon moi ils gardent tout de même un

côté trop "léché", sans commune mesure avec

la réelle kitschitude (si vous me permettez le néolo-

gisme) qu'on peut trouver en Inde.

 

Enfin, c'est déjà pas mal... On pourrait appeler ça

du post-moderne Kitsch, ou de l'art contempo-Kitsch,

sorte de version épurée et nettoyée du Kitsch indien.

 

 

P6020722

 

P6020723

 

P6020724  P6020727


P6020729   P6020730

L'original est quand même un cran au-dessus, en matière

de Kitsch ...

 

Le "vrai" kitsch indien (level 5, au moins) :

 

Evenements-3 0199-copie-1

Festival Durga Puja, Calcutta, oct 2007

 

Evenements-3 0098

Intérieur du Hanuman Temple, Hampi, Karnataka

 

Evenements-3 0100

(Détail)

 

Evenements-3 0103

"Crèche" hindoue, Madurai Temple, Tamil Nadu.

 

Evenements-3 0033

Ex voto à Pushkar, Rajasthan.

 

 

 

Quoique?

 

P6020726

(Pierre et Gilles) 


Un vishnu gay très tendancieux... Je me demande ce

qu'en penseraient les fidèles?


Mais il faudrait leur dire : c'est de l'art, les gars.

N'en prenez pas ombrage. De toute façon l'homoérotisme

est aussi bien présent en Inde, bien que ça soit un des

grands tabous de cette société.

Et ce n'est pas les meilleurs amis du monde, je suis

sûre hétéros, que j'ai vus sur la plage d'une île au large

de Kochi qui me contrediront ... A l'âge de la modernité,

l'Inde des mariages forcés et arrangés aime à cultiver

son ambiguité malgré le machisme ambiant...


Evenements-3 0390

Couple d'amis, île au large de Kochi, Kerala (Sud Ouest de l'Inde)

 

 

V. L'œuvre :


Alors là, euhh...

P6020735


... il s'agit des reliefs d'une "performance" qui a eu

lieu trois soirs de suite, apparemment. J'ai beau chercher,

je ne vois pas le rapport avec l'Inde? Peut-être que l'artiste

était Indien(ne)? Ou peut-être que, l'expo s'intitulant Paris-

Delhi-Bombay, il s'agit de la partie "Paris"? Dans ce cas les

gars, je préfère retourner à Delhi...

 

VI. L'œuvre :


P6020736


Un mec qui doit consommer ce qu'il sculpte : des

champignons. Il s'agit de la partie à mon sens la plus... 

mmh disons "conceptuelle" de l'expo, et encore, j'ai

décidé de vous passer la partie, hem, explicite de l'œuvre,

vous n'aurez qu'à aller la voir, bande d'obsédés, y a des

enfants pas couchés. (Je dois quand même ajouter que

j'apprécie toute forme d'art dans ce ... style, et que j'ai

biiien - biiiien regardé l'œuvre, en gros plan. Mais je m'

égare. Hum.) Bref.


L'artiste s'est représenté en de multiples avatars postés

dans tous les sens :

 


  P6020738

 

 P6020741

 P6020740

 

Mais si ça c'est de l'art, Indien qui plus est, et ben je

crois que je préfère encore voir ça, comme art Indien,

Plutôt que de voir Sigmund sortant d'une moule (sic)...

Chacun ses goûts.

 

 

Le "vrai" art indien (bon level) :

 

Evenements-3 0514

Détail du Sun Temple de Konark, près de Puri, Orissa, Centre-Nord Est de l'Inde 

 

 Evenements-3 0468

 

 

Cela dit, l'artiste me fait quand même penser à ça :

  Evenements-3 0107

Dieu hindou, à l'entrée du temple de Maduraï, Tamil Nadu (Sud de l'Inde)

 

Donc je lui pardonne ...

 

VI. L'œuvre :

 

P6020748

 

P6020743P6020745

P6020747P6020744

 

Ah ! Une œuvre que j'ai beaucoup aimée, dans une salle

obscure, des tableaux vidéos fabriqués avec des leds qui

envoient au moins 50 000 images à la seconde dans la

rétine... Vous n'en voyez que 4, capturées au hasard...

Véritable expérience psychédélique, l'évocation de l'Inde 

est pour moi réussie, parce qu'elle est digne des "trips" des

derniers hippies qui zonent encore à Goa, mais aussi parce

que l'extrême raffinement des motifs fait penser aux reliefs

picturaux et architecturaux extrêmement compliqués,

hérités de savoir-faire ancestraux (sculpture, peinture)

qu'on voit en Inde.

 

L'original :

   

Evenements-3 0065

Intérieur du City Palace, Udaïpur, Rajastha.

 

VII. L'œuvre  :


Ah ! Un pont qui reprend l'art du djali, c'est-à-dire une ouver-

ture en pierre avec des motifs ajourés, qu'on trouve tradition-

nellement dans les palais du Rajasthan, sortes de "fenêtres

en dentelle de pierre".

 

P6020751

 

Alors là, réussite totale. Rien à dire.

 

L'original :  

 

                  Evenements-3 0063

                     Détail d'une fenêtre du city palace, Udaïpur.

 

 

 

 

VIII. L'œuvre :

 

P6020753P6020757

Ça et ça, désolée messieurs les conservateurs,

je ne vois pas ...

Par contre, je comprends qu'en tant que "Beau-

bouriens" ça vous plaise... C'est tout à fait ce que

vous nous donnez à voir d'habitude...

 

IX. L'œuvre :

 

P6020776

 

P6020777

 

Des tableaux, inspirés des sculptures érotiques qu'on

peut voir dans les temples de Khajuraho, dans le Madhya

Pradesh, ou sur le Sun Temple de Konark, près de Puri,

et probablement d'innombrables autres sites.

Assez Kitsch, pastel, coloré, improbable, sensuel, érotique :

un parfait résumé du pays, en somme. Pays où la sexualité

est élevée au rang de discipline sacrée.

 

L'original :

 

Evenements-3 0515

 

Evenements-3 0516

 

Evenements-3 0499

Reliefs du Sun Temple de Konark

 

Et là je suis contente, j'ai réussi à replacer mes photos

cochonnes.

 

X. L'œuvre :

 

Autre appel aux sens : MANGER.

Une oeuvre tout à fait pareille aux "shops" de rue

qu'on voit là-bas : il s'agit des accessoires de cuisine

utilisés pour préparer, transporter ou servir la nourriture.

Rien qu'en les voyant, j'ai eu l'eau à la bouche... en me

remémorant les délicieux thalis mangés tout au long de

mon voyage, car j'ai survécu à l'ingestion des épices les

plus fortes et corsées au monde ...  Surtout dans le sud

du pays, dans un premier temps, ingurgitez lentement

et par petites bouchées, si vous ne voulez pas vous brûler

la langue, le palais, la gorge et l'estomac et finir aux urgences.

(ça serait bête).

P6020772P6020773

P6020774P6020775

 

L'original :

 

Evenements-3 0485

Thali, mangé à Mont Abu, Rajasthan

 

Evenements-3 0263

Femmes préparant à manger, photo prise dans un village près de Jodhpur, Rajasthan

 

 

XI. L'œuvre :

 

Aaaaaaah Bollywood... Il fallait au moins ça.

Un petit tableau sobre, qui exprime les sentiments

amoureux de manière très ... naturelle, (ben quoi?)


P6020784


Et l'idole absolue de ces dames : Shahrukh Khan.


P6020788

 

Quoi???? Me dites pas que vous le connaissez pas?

La moitié de la planète idolâtre cet homme, véritable

légende du cinéma. Blindé de thunes. Vit à Bombay,

capitale du cinéma et de Bollywood.

 

Personnellement, en matière d'acteurs Bollywoodiens,

j'ai préféré les silhouettes en carton grandeur nature que

j'ai vues à Chennai, autrement dit Madras, à côté desquelles

vous pouvez vous prendre en photo (avec votre téléphone

portable, bien sûr) pour le montrer à votre famille. ça, c'est

du Kitsch, madame. Pas du toc. ça, c'est l'Inde véritable.

 

L'original :

 

Evenements-3 0153

Silhouettes en carton "Bollywood", photo prise sur une plage de Chennai, Tamil Nadu. (Sud ouest de l'Inde)

 

 

XII. L'œuvre :

 

Une pièce avec une fenêtre vidéo, projetant l'activité

d'une rue en Inde. Assez fascinant, voire hypnotisant.

Vraiment réaliste, j'ai beaucoup aimé.

 

P6020749

 

 

L'original :

 

Evenements-3 0456

 

XIII. L'œuvre :

 

Une évocation subtile et stylisée des anciennes miniatures

mogholes qu'on peut voir au city palace de Jaipur.

 

P6020771

 

L'original :

 

Moi par exemple, j'avais vu ça, peint sur les latrines municipales :

Evenements-3 0693

Jaipur, Rajasthan 


ça change des toilettes JCDecaux de Paris, eeeh voui.

Quand je vous dis que l'Inde, c'est le pays des artistes !

 

XIV. L'œuvre :

 

Des affiches militant pour l'arrêt des mariages arrangés,

qui font le désespoir des jeunes filles et des jeunes gens

en Inde. Assez parlant, parfois les filles peuvent être mariées

dès l'âge de 12 ans.

P6020770 P6020768

 

L'original :

 

Pas facile d'être une femme en Inde ...

Evenements-3 0673

Femmes en sari photographiées dans le City Palace de Jaïpur, Rajasthan.

 

 

XV. L'œuvre : (détail)

 

P6020780

 

Celle-ci m'a fait penser à ça :

 

L'original :

 

Evenements-3 0347

 Le mahatma Gandhi et sa femme,  Kasturba, photographie exposée au musée Gandhi de Bombay.

 

 

XVI. L'œuvre   :

 

Le clou : cette très grosse tête à l'entrée de l'exposition,

sorte de parfaite synthèse entre Durga Puja et les grands

buddhas dorés du nord ...

Assez réussi et scotchant, je dois dire, mais trop gros pour

mon salon, dommage....

 

 

P6020762

 

P6020762  P6020767  P6020766  P6020761  P6020765 

 

L'original :

 

                     Evenements-3 0251

                     Buddha d'une Gompa de Darjeeling, Bengale occidental (extrème nord de l'Inde).

                     Oct 2007

                 +

 

sevaksangha-durga-puja

Visage de Durga Puja. Photo source : internet

                 =

 

    P6020766

Si, si, ça le fait.

 

Voilà les gars, moi ce que j'en dis ... après c'est à vous de

voir, si vous préférez vous contenter des restaurants indiens

du passage Brady à Paris, ou si vous tentez la grande aven-

ture ... Bon c'est vrai qu'en attendant vous pouvez aller voir

cette expo, mais après vous vous plaindrez pas qu'on vous

cache tout, on vous dit rien !

 

Sur ce, Namasté les zamis ! Mon tchaï m'attend !

 

La bise :)

So6

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de saucisse
  • Le blog de saucisse
  • : Vous avez envie de jeter votre armoire normande? Votre parapluie en plastique retourné? L'abat-jour à pompon de mamie Simone? EEEEplàààà! Pas si vite! Appelez moi, je viens les chercher !
  • Contact

Les Boutiques / Where to shop

Sur A Little Market / Mercerie

(cliquez sur les boutiques pour accéder)

 

Saucisseintrinsèque

(Meubles, Déco, et Bijoux)

All Things Natural

(Bijoux et Déco en matériaux naturels)

Saucisse Mercerie

(tissus, matériaux, perles, boutons, création)

 

Sur Etsy

(Click on following links to visit)

 

TheSausage

(Funny Jewelry)

SophieLDesign

(Design, Furniture, Vintage)

All Things Natural

(Natural Jewels and Decoration)

 

 

 

 

 

Recherche

Suis là aussi

6 85a51a549ce5a0c704cc5b274b6df37eSaucisseintrinseque

Clique sur "Go to Facebook"

 

 

ME CONTACTER

PAR MAIL : latanche@hotmail.com

Vous

compteur pour blog