Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 12:19
Chers amis, chers amies.

Vous vous demandez surement, si vous avez bien tout suivi, ce
que je fous à Paris.
Rassurez-vous, moi aussi.
En fait, tous les matins, j'ouvre les yeux et je pense "où suis-je?"
Et ensuite je me dis : Ah oui.

Il y a 24 mois, je me réveillais tous les matins dans un lit
différent. (Ah bon vous aussi? Hem... ça vous regarde mais ça
devait pas exactement être pour les mêmes raisons que moi.)
En fait, c'étaient des réveils géniaux du genre "Ah oui je suis
à Bali !" "Ah oui je suis à Hampi ! " "Ah oui, je suis à Tahiti !".
Pensez-donc si j'avais envie de me lever, d'avaler vite un déj
et de me précipiter pour voir ce qu'il y avait dehors.
Des fois mêmes, j'ETAIS dehors déjà.

Vous avez déjà dormi sous le ciel? Moi oui.
Le ciel, la nuit, c'est la plus belle couverture qui existe. Il y a mille
petites étoiles qui vous regardent, qui vous rappellent combien
vous êtes petit et insignifiant, et quelle chance vous avez d'être
en vie, combien il faut vous en réjouir.
C'est une couverture vivante, mouvante, avec des petites brises
qui vous font frissonner dans votre sac de couchage. Vous entendez
des petits craquements, des petits bruits et parfois, le ch-chhh de la
mer pas loin vous berce.

En ce moment mes réveils c'est "Ah oui, je suis à Paris."
Pas de ch-chhh qui vous berce. Pas de petit scintillement
tranquille et doux au dessus de moi. Pas de petit craquement,
juste un silence mortel.
Oui car je suis dans une rue archi-silencieuse.
C'est très bien comme ça, mais je préfère le ch-chhh.

L'autre truc qui me rappelle que je suis à Paris, c'est la
tête des parisiens dans le métro.

Le parisien, vous pouvez facilement le reconnaître, si on
vous fait par exemple un blind-test avec que des mecs de
province mélangés,c'est celui qui a l'air malade.
Le teint blafard, des cernes, la barbe de trois jours crade (et
pourtant dieu sait si j'adore la barbe de trois jours en temps
normal), les dents jaunes ou mieux : grises, car le parisien fume
comme un pompier (mais on les voit pas trop souvent car le
parisien ne sourit pas en général : non, il émet plus facilement
des ricanements ou des rictus, le rire franc faisant trop provincial);
l'oeil vitreux de la cuite de la veille, car le parisien boit comme
un trou.

S'il est jeune, le parisien essaie de suivre la mode, en
s'habillant par exemple en faux rocker ridicule avec toute la
panoplie : jean slim, foulard keffieh, badge sur sa veste années
80 que même A. Bashung n'aurait pas reniée à ses débuts, et ...
(oh mon dieu) un chapeau. Non le chapeau les gars, écoutez...
faut pas. Sauf si vous êtes un mannequin italien avec une barbe
de trois jours nette et que vous portez un costume croisé blanc.
Un béret, à la limite ...

Là je parle du parisien hein, pas du banlieusard.
S'il est moins jeune, et s'il travaille dans une grosse boîte,
le parisien porte un costard-cravate à pleurer d'ennui. Mais
attention hein. Il affirme parfois sa personnalité en s'achetant
des souliers en cuir jaune "camel" maronnasse, pour bien
montrer aux autres que hé attention là. Rebelle attitude "je-me-
plie-aux-code-mais-vous-avez-vu?-pas-que."

Il y a aussi le mec cool, moi je l'appelle Jean-le-gland.
Jean-le-gland n'a pas de look. Il a juste attrapé ce qui lui passait
sous la main dans l'armoire, y compris un jean, des gros
godillots et une doudoune douteuse, qu'il agrémente
d'un énorme casque pour écouter sa musique.
Car Jean-le-gland est cool, on vous dit.

Mesdames, vous avez donc le choix, entre  :

    - l'égoïste narcissique, qui s'achète des crèmes, fait des joggings,
brasse des fringues de marque et surveille son poids et son iphone.
    - le mec "seventies revival", en gros, il s'habille en fripes, se laisse
pousser tous les poils et se lave pas. Adore le funk. Adore le reggae,
qu'il écoute sur son iphone.
    - le blackos qui s'est cru dans Shaft, col pelle à tarte, petit cuir
rouge et gourmette en or, casque assorti, branché sur son iphone.
    - le cool sus-cité, également sous-titré "provincial", ou "bûcheron",
mais plus généralement "beauf". (N'a pas d'iphone.)
    - le nerd, qui parle très fort dans le métro à 6h30 du matin, et
rigole comme un veau derrière ses lunettes de la sécu. Il a un étui
pour son iphone.
    - le musicos, jean moulant, cheveux longs et crades (c'est mieux)
qui a pas besoin d'ouvrir la bouche pour choper des numéros,
puisqu'il est musicos, d'ailleurs il a les mains occupées par son
demi, et son iphone.
   - le papa, avec son petit manteau en laine et son col blanc qui
sent la lessive (son iphone est dans la poussette.)
Et si vous avez de la chance, vous pouvez également rencontrer
quelqu'un qui soit tout ça à la fois, mais dans ce cas je vous
souhaite bon courage, iphone ou pas.

Comme dirait mon coloc, "bon ap".

Eh ben moi, franchement, tout ce petit monde me rebute.
Je me demande bien où je vais trouver la perle rare, au milieu
de tous ces gens qui se lavent pas et qui ressemblent à des
morts vivants.

C'est pas que je veux qu'un mec se lave.
Je suis tolérante, vous savez, à ce niveau là.
Mais je veux qu'un mec m'attire.
Et depuis un certain jour de juin, il y a de cela déjà très
longtemps, on dirait que tous les mecs ont perdu cette faculté
pour moi.
Comme s'ils se promenaient tous autour de moi avec leur
petite lumière intérieure, éteinte.
Comme si je pouvais déjà lire dans leurs yeux la lassitude de
toutes les aventures qu'ils ont déjà vécues, la déception d'y
avoir déjà cru et de s'être planté en beauté, puis la difficulté
d'avoir dû tout recommencer.

Lorsqu'ils me regardent, ou qu'ils posent sur moi leur regard
vide par inadvertance, ou même lorsqu'ils évitent mon regard,
je sens déjà comme un soupir blasé s'échapper, qui dit :
"n'essaie même pas. j'ai déjà trop morflé et j'ai pas envie de
m'en reprendre une." ou bien : "je te préviens, j'ai rien pour toi."

C'est décourageant.
C'est paralysant.
C'est pas engageant.
C'est dur.

Quand je suis revenue de mon voyage, je me sentais aussi pure
et fraîche qu'une rose qui s'ouvre pour la rosée du matin.
Je sentais pulser dans mes veines une énergie incroyable.
J'aimais ma vie. Toute ma vie, même les moments durs.
J'avais envie d'aider les autres à marcher dans leur lumière.

Un mois à Paris, je me sens aussi grise et vitreuse que les zombies
du métro. Je me sens creuse. J'ai l'impression de ne servir à rien.
J'ai l'impression que je serai seule toute ma vie.

La ville parasite mes couleurs mentales en essayant de m'imposer
son gris omniprésent. Devinez ce qui est à la mode cet hiver?
Le gris. Le noir. Le rouge sang.
Cette ville invite au meurtre. Cette ville tue les couleurs de la vie,
absorbe l'énergie comme un vampire.
Et moi, je lutte pour qu'elle ne tue pas ma veine créatrice.
Je lutte pour garder mon petit univers doré à l'or fin à l'intérieur,
mon arc-en-ciel interne. Je fais un bras de fer avec Paris.

Mais cette fois-ci, cette fois-ci les gars, je me laisserai pas avoir,
même si j'ai l'air d'être comme les autres, même si je bois et
que je fume et que je mets des pulls gris.

Cette fois-ci, c'est moi qui vais gagner, vous allez voir.
Je vais être heureuse ici. Parce que je l'ai décidé.
Parce que je le veux.

On parie?



Bises, So6.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lauriane 21/01/2010 05:58


Super ! Moi j'y crois ! Sophie vaincra ! Et puis bravo pour ton article dans le magazine ! Bisou à bientot !


bourgeais corine 14/12/2009 23:11


SAUCISSETTE , J'AI PRIS DU PLAISIR A TE LIRE CAR je me suis retrouvée 30 ans en arriere! j'ai debarqué a paris a 19 ans et je constate que tes impressions sont exactement les mêmes que les
miennes a cette époque .triste a pleurer et faire déborder la seine..mais lorsque je ne regardais plus les gens mais tout le reste le jardin du luxembourg et ses petits voiliers,beaubourg, ses
musées, les loups du jardin des plantes et le quartier st michel alors la mes yeux n'étaient plus assez grands!....je te serre dans mes bras jeune saucisse et je te reconnais tu es un coeur tendre
....


Terrienne 06/11/2009 08:47


Es tu sûre d'avoir l'oeil ouvert et le coeur offert? N'es tu pas encore plus sectaire que ces gens que tu décris? Méfie toi des apparences. C'est si facile de cataloguer les gens. Open your
mind.
Précision: je ne suis pas parisienne.


saucisse 06/11/2009 11:56


salut terrienne,
alors pour répondre à ton observation, je ne pense pas qu'on puisse m'accuser d'être sectaire, moi qui lutte en permanence contre toute forme de communautarisme. J'ai horreur d'être définie par un
seul bout, je lutte donc contre toute forme de secte : la secte des profs, la secte des rockeurs contre celle des rappeurs, la secte de la droite contre celle de la gauche, la secte des blancs
contre celle des noirs, la secte des riches contre celle des pauvres, la secte des voyageurs contre celle des sédentaires, la secte des relookeurs de meubles contre celle qui achète des meubles
neufs... et même, dans une certaine mesure, la secte des français ... je ne me sens pas française, ni prof, ni décoratrice, ni voyageuse, ni relookeuse, je me sens citoyenne du monde. Pour moi la
vie d'une personne en Inde est aussi importante que celle de mon SDF de quartier. Je ne suis pas blanche, hétéro, éduquée, classe moyenne, je suis sophie, un être humain, et j'ai fait l'expérience
que ma vie peut être un jour comme ci et le lendemain tout à fait l'inverse. Je ne catalogue pas les gens, je me moque de leur désir de se codifier, de montrer qu'ils appartiennent à tel ou tel
clan, alors qu'ils sont, en fait, comme tout le monde, c'est à dire uniques !
Don't worry, my eyes, my mind and my heart are WIDE open.
merci pour ton commentaire -- so6


la salamandre bleue 04/11/2009 06:28



Saucisse, ma belle Saucisse, il n'y a donc que toi pour ignorer que tu es faite pour être heureuse!


 



Nicola Campagne 03/11/2009 22:38


eh, ben!! affaire à suivre alors ta vie à paris! je ne t'envie pas trop, moi qui vit dans un village de 450 habitants!!
bises, à bient^pot


Présentation

  • : Le blog de saucisse
  • Le blog de saucisse
  • : Vous avez envie de jeter votre armoire normande? Votre parapluie en plastique retourné? L'abat-jour à pompon de mamie Simone? EEEEplàààà! Pas si vite! Appelez moi, je viens les chercher !
  • Contact

Les Boutiques / Where to shop

Sur A Little Market / Mercerie

(cliquez sur les boutiques pour accéder)

 

Saucisseintrinsèque

(Meubles, Déco, et Bijoux)

All Things Natural

(Bijoux et Déco en matériaux naturels)

Saucisse Mercerie

(tissus, matériaux, perles, boutons, création)

 

Sur Etsy

(Click on following links to visit)

 

TheSausage

(Funny Jewelry)

SophieLDesign

(Design, Furniture, Vintage)

All Things Natural

(Natural Jewels and Decoration)

 

 

 

 

 

Recherche

Suis là aussi

6 85a51a549ce5a0c704cc5b274b6df37eSaucisseintrinseque

Clique sur "Go to Facebook"

 

 

ME CONTACTER

PAR MAIL : latanche@hotmail.com

Vous

compteur pour blog